Quand et comment repiquer des tomates en pleine terre ?

Repiquer des tomates

Le repiquage des plants de tomates n’est pas l’opération la plus difficile, mais c’est l’une des plus importantes. Pour la réussir, tout est une histoire de timing et de méthode afin de permettre à vos plants de tomates de s’épanouir dans leur nouvel environnement. Voici un guide détaillé pour repiquer vos tomates avec succès.

Quand repiquer des tomates en pleine terre ?

Le repiquage des tomates en pleine terre doit se faire après les dernières gelées, moment où les températures nocturnes restent douces. 

Repiquer trop tôt exposerait les plants de tomate à un risque de gel, ce qui pourrait compromettre leur croissance et leur productivité.

Cette période varie bien sûr selon la région ou vous habitez. Le bon moment est généralement situé après les Saints de Glace, autour du 15 mai dans le nord de la France et plutôt à partir de la deuxième moitié d’avril dans les régions méridionales. 

tomates en godet

Préparez votre sol avant de repiquer

La préparation du sol est une étape à ne pas sous-estimer. Une tâche que l’on effectuera de préférence en automne ou en hiver. L’objectif ici est de créer un environnement propice à la croissance des plants en enrichissant le sol d’amendements organiques tels que du compost ou du lithothamne

Ces apports améliorent la structure du sol, augmentent sa fertilité et favorisent un milieu riche en nutriments, conditions requises pour satisfaire nos gourmandes tomates ! 

N’oublions pas que pour produire des tomates saines et vigoureuses, il est mieux d’avoir de choisir un sol léger, bien aéré, frais et riche en humus.

Choisir le bon emplacement au potager

Le choix de l’emplacement est déterminant pour la santé et la productivité des plants de tomates. Un site bénéficiant d’une exposition suffisante au soleil, particulièrement le soleil du matin, est idéal. Ce dernier a l’avantage de sécher rapidement la rosée matinale sur les feuilles, ce qui réduit ainsi, les risques de maladies des tomates (mildiou, botrytis) Il est d’ailleurs coutume de dire que les plants de tomates prospèrent avec un minimum de 6 heures d’exposition solaire directe par jour

La pratique de la rotation des cultures est aussi vivement conseillée, car elle contribue à prévenir l’apparition et la propagation de maladies en évitant de cultiver des tomates ou d’autres plantes de la même famille (comme les pommes de terre ou les aubergines) successivement au même endroit.

Concernant l’espacement, il est conseillé d’espacer les plants à environ 50 cm les uns des autres, et d’ajuster cet espace pour les variétés produisant de petits fruits qui peuvent nécessiter moins de place. Une distance minimale de 70 cm entre les rangs est recommandée pour assurer une bonne circulation d’air autour des plants (et éviter encore une fois les risques de maladie).

La préparation des plants

Avant la plantation, assurez-vous que les plants de tomates atteignent une hauteur de 12 à 15 cm avec des feuilles bien développées. Retirez les tiges et feuilles inférieures pour ne laisser que le sommet feuillé. Cela stimulera la croissance des racines et favorise un enracinement profond et robuste.

🍅 Comment repiquer les tomates ?

Voici les étapes pour la plantation en pleine terre de vos tomates : 

Préparer le trou de plantation : creusez un trou d’environ 20 cm de profondeur. Cette profondeur doit être suffisante pour enterrer une grande partie de la tige du plant de tomate. Les tomates sont capables de développer des racines le long de leur tige enterrée, ce qui contribue à renforcer la plante.
Amender le sol : dans le trou, mélangez du terreau avec la terre extraite et incorporez des feuilles d’ortie ou du compost. Cet apport nutritif encouragera le développement initial des racines et fournira aux plants les éléments nécessaires à leur croissance.
Arroser le fond du trou : avant de placer le plant, arrosez légèrement le fond du trou. Cela favorisera l’enracinement et facilitera l’adhésion du sol autour des nouvelles racines.
Installer le plant : démoulez délicatement le plant de son pot et placez-le dans le trou. Pour les plants particulièrement hauts, plantez-les en diagonale, permettant ainsi à la tige d’être presque horizontale. Cela n’empêchera pas la plante de redresser et de renforcer sa tige avec le temps. Assurez-vous de retirer les feuilles inférieures, ne laissant que les feuilles supérieures exposées, pour favoriser la croissance des racines.
Mettre en place les tuteurs : installez immédiatement un tuteur à côté de chaque plant pour soutenir sa croissance. Utilisez des liens souples pour attacher délicatement le plant au tuteur, ce qui l’aidera à rester droit et à se développer correctement.
Tasser la terre et former une cuvette : une fois le plant en place, tassez légèrement la terre autour de la base pour éliminer les poches d’air. Formez ensuite une petite cuvette autour du plant pour améliorer la rétention d’eau lors de l’arrosage.
Arroser immédiatement après la plantation : arrosez abondamment à la base du plant pour établir un bon contact entre les racines et le sol. Veillez à ne pas mouiller les feuilles pour diminuer le risque de développement de maladies.

Entretien après le repiquage

Vous le savez mieux que personne, le travail du jardinier n’est pas terminé une fois la plantation effectuée. Un suivi régulier et attentif permet de prévenir les maladies, d’optimiser l’utilisation des ressources et d’assurer une récolte abondante.

Ajustement des attaches

Au fur et à mesure que les plants de tomates grandissent, il est nécessaire d’ajuster les attaches qui les lient aux tuteurs. Cela permet de soutenir leur croissance verticale et de prévenir les dommages causés par le vent ou le poids des fruits.

tuteurage des tomates après repiquage

Suppression des feuilles inférieures

Pour limiter les risques de maladies, il est généralement recommandé d’enlever les feuilles les plus proches du sol. Cela réduit la possibilité pour les spores de maladies du sol de sauter sur les feuilles lors des arrosages ou des pluies.

Des arrosages fréquents

Les tomates bénéficient d’un arrosage régulier et contrôlé, idéalement effectué à leur pied. Nous évitons en effet de mouiller le feuillage pour diminuer le risque de développement de maladies foliaires.

Paillage

Le paillage autour des plants de tomates est une technique efficace pour maintenir l’humidité du sol, réduire la croissance des mauvaises herbes et stabiliser la température du sol. Des toiles tissées peuvent être appliquées ou des paillis organiques.

Lire aussi : comment repiquer des poireaux d’hiver ?

Partagez l'article

Partagez votre expérience

Vous êtes passionné de jardinage ? Amoureux des plantes ou des animaux ?
Partagez vos connaissances en écrivant sur Mondo Jardin.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour en haut