Noctuelle du chou : dégâts et lutte biologique

papillon noctuelle du chou

Mamestra brassicae… ce nom ne vous dit rien ? Non, il ne s’agit pas du titre du dernier tube de l’été, mais bel et bien d’un insecte ravageur dont la chenille fait de gros dégâts au potager. Plus connue sous le nom de Noctuelle du chou ou Noctuelle défoliatrice du chou, elle est un insecte polyphage qui s’attaque à une grande diversité de plantes.

Description de la Noctuelle du chou

Mamestra brassicae est son nom scientifique. Ses noms communs sont Noctuelle du chou ou Brassicaire. Il s’agit d’un papillon lépidoptère, qui appartient à la famille des Noctuidae. Elle est présente un peu partout en Europe, ainsi que sur le continent asiatique et l’Afrique du Nord.

Adulte, cet insecte est un papillon nocturne dont la taille peut aller jusqu’à 5 cm. De couleur brun à grisâtre, il présente aussi des traits fins un peu plus clairs.

La chenille connait plusieurs stades larvaires. Elle est d’abord verte translucide, et présente par la suite avec un corps allant du brun au vert avec des rayures jaunes ou blanches qui font office de démarcation dans toute sa longueur. Elle pourra atteindre jusqu’à 4,5 cm de longueur.

Cycle de vie

Mamestra brassicae est un papillon, qui reste caché dans la journée et profite de l’obscurité pour s’envoler. La femelle dépose ses œufs par paquets de 20 à 50, sur la face inférieure des plantes.

L’éclosion des œufs donne naissance à des larves qui vont commencer à se nourrir de la plante hôte. La chenille mue et passe par 6 stades larvaires. Ce stade de développement larvait dure environ une trentaine de jours.

Elle se nymphose ensuite dans le sol, sous forme de chrysalide marron et noir. De nouveaux adultes émergeront quelques semaines plus tard.

Deux générations de noctuelles peuvent se succéder dans l’année. La première génération peut sévir à partir du printemps, vers les mois de mai et juin. La deuxième génération sera active à partir de juillet.

chenille mamestra brassicae

Quelles plantes sont concernées par la noctuelle du chou ?

Malgré son nom commun de Noctuelle du chou, nous constatons que les choux ne sont pas les seuls végétaux concernés. En effet, Mamestra brasscicae cible plus de 70 espèces de plantes. Les familles des Brasssicaceae et Fabaceae sont notamment concernées.

Les principales plantes hôtes sont :

Les attaques se feront autant dans les cultures sous abri que dans celles en plein champ.

Quels sont les dégâts provoqués ?

Ce sont les chenilles qui font les dégâts. Elles commencent par manger les feuilles, là où elles se trouvent après l’éclosion. Elles se dispersent ensuite un peu partout dans la plante, dévorant et détruisant un grand nombre de feuilles. Elles rejettent aussi des excréments qui vont venir s’accumuler dans le cœur de la plante.

Comment lutter contre les noctuelles du chou ?

Voici quelques méthodes de lutte préventive et curative contre Mamestra brasscicae.

Filet anti-insecte

Ces voiles sont à installer en prévention pour protéger les cultures et empêcher les noctuelles de venir déposer les œufs sur les feuilles.

Binage

Le travail de la couche superficielle du sol peut aider si votre culture a déjà été attaquée. Les Mamestra brasscicae hibernants seront alors exposés aux conditions météorologiques et aux prédateurs.

Enlever les déchets végétaux

Mauvaises herbes, déchets végétaux et résidus des cultures précédentes sont de potentielles attractions pour les noctuelles du chou. C’est pourquoi nettoyer votre terre de ces débris peut être une méthode préventive efficace.

Piège à phéromone

Cette technique consiste à utiliser un piège composé souvent d’une plaque engluée avec des phéromones spécifiques pour attirer les papillons mâles. Ces pièges sont déposés à proximité des plantes hôtes du potager. Les papillons viendront se coller et se piéger à la plaque.

Traitement répulsif naturel

Après détection de la présence des noctuelles du chou, des jardiniers conseillent l’utilisation de répulsifs naturels comme le purin de fougère ou le purin d’ail. Ils sont à diluer dans l’eau et à pulvériser sur le feuillage de plantes.

Lutte biologique avec des auxilliaires

La lutte biologique s’effectue via l’introduction d’auxiliaires comme des Trichogrammes qui peuvent parasiter et tuer les noctuelles.

Photos : Ilia Ustyantsev – Flick – Licence CC BY-SA-2.0

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page