Teigne du citronnier (prays citri)

teigne du citronnier

La teigne du citronnier est une espèce de lépidoptères qui représente une menace importante pour la culture des agrumes. Dans les régions où il est présent, sa gestion est un enjeu de taille en raison des pertes économiques qu’il occasionne. Découvrons plus en détail ce ravageur des agrumes.

Qu’est-ce que la teigne du citronnier ?

Prays citri est communément désignée sous les noms de teigne du citronnier, teigne des fleurs du citronnier ou teigne des fleurs d’oranger.

Il s’agit d’un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Praydidae. Originaire d’Asie, cet insecte a su traverser les continents et s’implanter dans divers écosystèmes où la culture d’agrumes est répandue.

Description physique de Prays citri

L’adulte de la teigne du citronnier présente une envergure de 10-12 mm, avec des ailes antérieures de couleur gris-brunâtre et des ailes postérieures d’un gris-brun. Ses antennes sont courtes. Son activité est surtout nocturne, bien qu’il repose dans le feuillage durant le jour. 

Les œufs, de forme ovoïde et de taille réduite, sont opalescents, tandis que la larve, pouvant atteindre 7 mm de long à maturité, varie du banc au grisâtre.

Cycle de vie

La femelle de la teigne du citronnier pond de 50 à 150 œufs sur les boutons floraux. Les larves qui en émergent consomment plusieurs fleurs, passant par cinq stades larvaires avant de se nymphoser dans un cocon blanc. Le cycle complet peut varier de 20 à 70 jours, en fonction des conditions climatiques. On compte ainsi plusieurs générations annuelles.

Où est présente la teigne du citronnier ?

Bien que d’origine asiatique, Prays citri s’est établi dans de nombreuses régions du monde. Nous la trouvons ainsi : 

  • en Asie du Sud-Est
  • dans le bassin méditerranéen : en Espagne, Proche-Orient en Afrique du Nord
  • en Afrique australe, jusqu’à Madagascar ou l’île de La Réunion
  • en Océanie : Australie, Samoa et îles Fidji.
  • dans les caraïbes où sa présence a été observée en Guadeloupe et Martinique.

Quelles sont les plantes ciblées par la teigne du citronnier ?

La teigne du citronnier vise principalement les agrumes. Elle a néanmoins une prédilection pour les citronniers (Citrus aurantiifolia, Citrus limon…).

Quels sont les dégâts causés par la teigne du citronnier ?

Les larves de Prays citri endommagent jeunes pousses, fleurs et, potentiellement, jeunes fruits, en rongeant ces parties de la plante. Les inflorescences attaquées sont facilement reconnaissables à leurs excréments et aux fils de soie tissés entre les fleurs. Les pièces florales sont détruites. Les dommages sont graves et affectent significativement le rendement des cultures.

Méthodes de Protection

La prévention des attaques passe notamment par plusieurs méthodes : 

  • Le choix des variétés de citronniers plus résistants.
  • Le piégeage : avec des pour capturer les mâles et réduire la reproduction.

Lutte Biologique : Utilisation d’ennemis naturels comme les parasitoïdes (e.g., Brachymeria sp. et et Bracon sp.) et les prédateurs spécifiques qui s’attaquent aux larves et aux pupes de Prays citri.

Partagez l'article

Partagez votre expérience

Vous êtes passionné de jardinage ? Amoureux des plantes ou des animaux ?
Partagez vos connaissances en écrivant sur Mondo Jardin.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour en haut