Comment cultiver et entretenir un abricotier ?

abricotier

L’abricotier est un arbre fruitier très apprécié au jardin car il est simple à entretenir, décoratif et peut donner de savoureux fruits que sont les abricots. Avec son port arrondi et sa jolie floraison blanche qui émerge au printemps, il est un arbre qui ne passe pas inaperçu dans un extérieur. Découvrons un peu plus en détail l’abricotier.

Nom communAbricotier
Nom scientifiquePrunus armeniaca
FamilleRosaceae
ExpositionMi-ombre, Soleil
SolNeutre, frais, drainé, peu calcaire
FloraisonPrintemps
RécolteÉté

Description de l’abricotier

L’abricotier est un arbre fruitier présentant une taille modeste. Sa hauteur n’excède que très rarement les 6 mètres. C’est un arbre vigoureux, considéré comme résistant, avec une végétation abondante. Au printemps, il forme de magnifiques fleurs blanches ou rosées. Le fruit, l’abricot, est charnu. C’est un fruit à noyau, avec une peau de couleur jaune à orange, avec des variations selon la variété.

Variétés d’abricotiers

Les abricotiers sont souvent divisés entre les variétés précoces et les variétés tardives. Il en existe de nombreuses dont les suivantes que l’on retrouve régulièrement :

  • Abricotier Bergeron : variété tardive avec des gros abricots jaunes parsemés de rouge, se plait aussi bien au nord qu’au sud de la France.
  • Abricotier de Nancy : maturité tardive à partir de fin juillet, s’acclimate dans les différentes régions, fruit orangé jaune.
  • Abricotier Roussillon du midi : variété plus précoce qui se destine davantage dans une culture dans le sud de la France.
  • Abricotier Hargrand : variété productive, excellent pollinisateur.
  • Abricotier Polonais : donne des fruits de gros calibre, chair très goutue, sucrée, conviendra parfaitement pour réaliser des confitures d’abricots.
variété d'abricotier

Sol

L’abricotier n’est pas l’arbre fruitier le plus exigeant, c’est aussi pour cette raison qu’il est souvent cultivé. Il pousse dans une majorité de types de sols, s’adaptant également aux terres calcaires. De ce point de vue, il est donc plutôt facile à vivre, même si nous déconseillons les sols trop argileux et trop lourds.

Le sol devra être bien drainé, car l’abricotier peut redouter les terres qui retiennent trop l’humidité.

Climat

L’abricotier préfère les climats chauds. Il peut cependant pousser au nord de la Loire, préférez alors les variétés plus résistantes. D’une manière générale, l’abricotier sera plus productif dans les régions chaudes et sans humidité excessive. Plantez-le à l’abri des vents et près d’un mur si le climat est trop froid, de manière à gagner quelques degrés et lui apporter cette chaleur qu’il affectionne. 

Enfin, il est important de préciser que l’abricotier est sensible au gel et qu’il redoute principalement les gelées tardives, qui pourront empêcher le développement des organes floraux tout en favorisant l’installation des maladies.

Comment planter un abricotier ?

La meilleure période de plantation pour l’abricotier en racines nues est à partir du mois d’octobre et jusqu’au mois d’avril, pendant la période de repos végétatif.

La veille de la plantation, n’hésitez pas à praliner les racines afin de stimuler le développement racinaire des racines.

Pour la plantation, creusez un trou profond (environ 50 cm) et large (environ 80 cm). Ajoutez du fumier décomposé au terreau qui servira à reboucher le trou de plantation. Positionnez l’abricotier avec le collet au niveau du sol. Positionnez un tuteur en parallèle du tronc. Rebouchez, tassez avec le pied puis arrosez.

Taille de l’abricotier

L’un des avantages de l’abricotier est que la taille n’est pas obligatoire. Si taille il doit y avoir, elle doit être modérée. Celle-ci peut permettre d’augmenter les rendements de l’abricotier, afin d’avoir des fruits plus gros et en plus grand nombre.

Elle peut se réaliser de préférence en hiver, avant la reprise de la végétation mais ne doit pas se faire sur les plus jeunes arbres.

La taille de l’abricotier sert aussi a rééquilibré l’arbre de chaque côté et pour aérer l’intérieur.

L’abricotier, comme les autres fruitiers à noyaux, est sensible à la gommose, une maladie qui se caractérise par l’écoulement d’une substance visqueuse au niveau du tronc ou des branches. Elle intervient après une blessure de l’arbre, c’est pourquoi lors de la taille, nous évitons les grosses plaies.

Maladies de l’abricotier

L’abricotier est sujet à diverses maladies. Si votre abricotier semble souffrir ou que vous constatez des symptômes particuliers, alors peut-être est-il atteint par l’une de ces maladies :

La moniliose :

C’est une maladie fongique, causée par des champignons du genre Monilia. Il s’agit d’un champignon microscopique, qui va être responsable de dégâts importants sur l’abricotier, en commençant par attaquer les fleurs. Les fleurs dessèchent puis c’est le tout des jeunes branches. S’ensuit la formation de gomme et de chancre sur les rameaux infectés. Une pourriture est observée sur les fruits qui vont commencer à pourrir.

La décoction de prêle sera un bon remède pour renforcer les défenses immunitaires de l’arbre et le soigner.

La gommose :

La gommose est courante sur les arbres fruitiers que sont l’abricotier, le prunier, le cerisier ou le pêcher. Elle apparaît régulièrement à la suite d’une taille, c’est pourquoi il peut être judicieux de mastiquer les plaies et d’être vigilant lors des tailles. Elle manifeste par la formation d’un liquide visqueux et collant, appelé gomme. Cette sécrétion est une façon pour l’arbre de se défendre.

Criblure des fruits :

La criblure des fruits, ou coryneum, est une autre maladie cryptogamique des arbres fruitiers à noyau. Elle est provoquée par le champignon Coryneum beijerinckii. Les symptômes sont faciles à repérer, grâce à l’observation de points violets sur les feuilles de l’abricotier. Ces points grossissent, puis se nécrosent en leur centre, formant à la fin des trous. C’est pour cela que cette maladie est également nommée criblure. Les abricots pourront aussi être touchés : ils chutent précocement ou sont marqués de taches brunes.

D’autres maladies peuvent intervenir, nous pouvons notamment citer la cloque du pêcher, la verticiliose, l’oïdium ou le chancre bactérien.

Récolte

La date de récolte dépendra de la variété, précoce ou tardive. Les abricots se récoltent en été, de juin à août. Pour la récolte, les arboriculteurs recommandent d’attendre que les abricots rougissent et arrivent à maturité, avant de les cueillir et de les savourer.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page