Comment planter et cultiver des piments ?

cultiver le piment

Ah les piments…en voilà des plantes qui ne manquent pas de piquants ! Les piments sont en réalité de petits fruits, qui appartiennent au genre Capsicum, tout comme le poivron. La culture et la plantation du poivron est d’ailleurs très semblable à celle du piment. Les deux poussent dans des climats ensoleillés et chauds. En France, les piments peuvent se planter et se cultiver, mais dans des conditions particulières, que nous allons découvrir dans cet article.

Les variétés de Piment

Tout comme le poivron, le piment appartient au genre Capsicum, de la famille des Solonacées. Piments et poivrons sont donc des cousins éloignés des tomates, aubergines et même des pommes de terre.

En ce qui concerne les piments, 5 grandes espèces sont reconnues :

  • Capsicum annuum : la plus célèbre grâce aux fameux piments d’espelette, doux, Cayenne, paprika, d’Alep, d’Anglet, d’Arbol….ainsi que le poivron.
  • Capsicum baccctum : des piments Aji d’Amérique centrale et Amérique du Sud.
  • Capsicum chinense : nous trouvons dans cette espèce les piments les plus forts du monde. Nous pouvons citer le piment Habanero, Carolina Reaper, Naga Viper,…
  • Capsicum frutescens : de nombreuses variétés existent dont certains connus comme le piment oiseau ou le pili-pili
  • Capsicum pubescens : la moins répandue du genre, cette espèce de piments se distingue par des plantes avec des feuilles velues et des graines noires, principalement en Amérique centrale et du Sud. Nous pouvons notamment citer le piment rocoto.

Il existe donc de nombreuses espèces de piments, avec des couleurs (vert, jaune, rouge, écarlate) et des formes variées.

plants de piments rouges et verts

L’échelle de Scoville : une mesure de la force des piments

Les saveurs des piments sont aussi plus ou moins prononcées selon les variétés. Une échelle de mesure, nommée échelle de Scoville, permet de classer les piments. Cette échelle doit son nom à Wilbur Scoville, un pharmacien américain, né en 1865 et mort en 1942. Il s’est intéressé à la Capsaïcine, un composant actif présent dans le piment, responsable de cette sensation de chaud et de brûlure dans la bouche.

Besoins du piment : sol et témpérature

Sans surprises, les piments ont des besoins bien spécifiques. Ils réclament de la chaleur avec des températures qui ne vont pas en dessous des 15° C. Dans les régions du nord de la France, le semis s’effectue donc sous abri, dans une serre chauffée.

Concernant le sol, les piments affectionnent les sols acides, fertiles et riches en humus.

Semis des piments

Le semis des piments se fait vers le mois de mars sous serre chauffée. Le plus important est d’avoir une température élevée, supérieure à 20° C, afin de permettre la germination. Semez les graines dans des godets remplis d’un terreau adapté et riche puis arrosez. Repiquez en godets individuels si nécessaire.

Plantation des piments

La plantation des plants de piments dépend de la région et du climat. Globalement, les piments se plantent en pleine terre à partir du mois de mai, rarement avant. Choisissez la parcelle du potager la plus exposée. Un endroit près d’un mur qui reçoit constamment la lumière du soleil est une bonne solution car cela a pour conséquence de retenir la chaleur.

Dans le sud de la France et les régions ensoleillées, le repiquage des piments en pleine terre peut s’effectuer sans châssis ou voile de forçage. Dans le nord de la France, il est préférable d’avoir recours à une protection afin de garder le sol chaud.

Pour la plantation, prévoyez un espace de 50 cm entre chaque plant. Enrichissez la terre d’une engrais biologique pour le potager ou de compost. Un paillis peut également être appliqué pour conserver l’humidité du sol.

À noter que le piment pourra aussi se planter en pot, de manière à le mettre au chaud lors de la nuit. Nous redoublons alors de vigilance pour s’assurer que la terre ne s’assèche pas.

Culture et entretien des piments

Une fertilisation peut encourager le développement des fruits du piment. Un engrais riche en potasse comme de la cendre de bois est préconisé par les jardiniers.

L’arrosage est régulier et maîtrisé, adapté en fonction de la pluviométrie. Il se fait au pied de la plante, plutôt que sur les feuilles. L’arrosage peut être stoppé deux semaines avant la cueillette de manière à concentrer la sève des piments et à les rendre plus forts et savoureux.

Avec quelles plantes associer le piment ?

L’association des plantes n’est pas toujours facile au potager. Pour le piment, l’association peut se faire avec les légumes suivants :

  • tomate
  • carotte
  • choux (chou, chou-fleur, chou-rave)

L’association avec le fenouil, les pois et la betterave est en revanche déconseillée.

Maladies et ravageurs du piment

Le piment compte quelques ravageurs donc les pucerons, mouches blanches, mouches du fruit et araignées rouges. Pour éloigner les pucerons du potager, une astuce consiste à planter des capucines près du potager : elles appâtent les pucerons qui préféreront coloniser les capucines plutôt que les plantes potagères.

Pour les maladies, l’anthracnose, le mildiou, la fusariose, l’oïdium pour des pourritures provoquées par des champignons peuvent toucher les piments.

Récolte et conservation du piment

Les fruits du piment ont une couleur verte au départ puis prennent leur couleur définitive (jaune, rouge) à maturité. À l’exception des variétés vertes qui restent de la même couleur mais qui deviennent plus brillantes avec le temps. La récolte se fait généralement à l’été à partir de mi-juillet.

Après les avoir cueillis, vous pouvez les conserver environ une semaine au frigo ou deux semaines dans une pièce sèche.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page