Comment semer des carottes ?

semis de carotte

Incontournable dans nos potagers et dans notre alimentation, la carotte est un légume- racine. La racine est comestible, se mangeant crue ou cuite. Elle peut-être de couleur orange, jaune, blanche ou violette, en fonction des variétés. Riche en carotène et vitamines, elle possède de nombreuses vertus et est antioxydant. Une raison de plus de la cultiver dans notre jardin pour l’intégrer régulièrement à notre alimentation. La carotte a en plus l’avantage d’être une plante bisannuelle qui se cultive très facilement. Découvrons comment la semer et la cultiver.

Fiche technique de la carotte

Nom commun Carotte
Nom scientifique Daucus carota
Famille Ombellifères (Apiacées)
Origine Asie centrale (Afghanistan, Iran, Irak)
TypePlante potagère bisannuelle
FeuillesFines, se développent du collet à la racine
RacineÉpaisse et allongée
VariétésChantenay, Colmar à cœur rouge, carentan, amsterdam, Nantaise, jaune du Doubs…

Sol

La racine de la carotte a besoin d’un sol meuble et bien aéré pour se développer. Les sols pierreux et lourds ne sont pas recommandés, car la terre n’est pas assez fine et légère. Parcequ’elle pousse en profondeur, la carotte exige le moins d’obstacles possibles (cailloux, graviers…) pour croître. Elle aime également les sols sableux, frais et parfaitement drainés.

Si votre sol de potager ne convient pas, il est possible de venir l’alléger en apportant du compost. L’apport de matières organiques comme du compost ou des amendements organiques permet en outre d’apporter les éléments nutritifs vitaux (phosphore, azote) aux besoins de ce légume racine. 

Quand semer ?

La période du semis de la carotte dépend des variétés. Certaines sont dites précoces ou hâtives, elles peuvent être semées à la fin de l’hiver, au mois de février et de mars. Elles se récoltent environ 2 à 3 mois plus tard.

D’autres variétés se sèment plus tard. Les carottes d’été qui pourront être semées au début du printemps et récoltées au début de l’été. Il y a également les carottes de conservation que l’on sème bien plus tardivement, vers les mois de mai et de juin. Celles-ci sont récoltées environ 5 mois plus tard avant les premières gelées.

Semer les carottes

Votre sol est prêt ? Vous pouvez maintenant passer au semis de la carotte. 

Les carottes ne sont pas à repiquer. Elles se sèment directement sur place, dans votre potager. Le semis se fait en ligne. Tendez d’abord un cordeau pour tracer une ligne droite. Vous pouvez alors tracez un sillon à l’aide d’un râteau ou d’une serfouette.

Si vous faites plusieurs sillons, les uns à côté des autres, prévoyez un espacement de minimum 25 cm entre chaque sillon.

Une fois que les rangs sont prêts, vous pouvez déposer les graines de carottes. Le semis peut-être assez dense. Au bout de 2 à 3 semaines, la germination a lieu, vous pourrez venir éclaircir en laissant des plants tous les 10 cm.

Recouvrir ensuite les sillons avec une terre légère et fine.

Après le semis, entretenir les plants

Le travail du jardinier n’est pas terminé, la surveillance du semis de carottes doit être régulière. Pour cela :

  • éclaircir si besoin quelques semaines après le semis
  • conserver la terre humide sans excès
  • désherber si nécessaire pour éviter la concurrence
  • en été, il est possible de pailler lorsqu’il fait très chaud. Cela permet de garder la terre fraîche.

Protéger les semis de carottes des agressions

Certaines attaques sont susceptibles de causer des dégâts sur les carottes. Pour les maladies, il y a notamment l’alternariose ou l’oïdium qui sont craints par tous les maraichers Cependant, la menace la plus importante est celle d’un petit ravageur, la mouche de la carotte (Psila rosae). Ce sont les larves de cette petite mouche qui vont causer des dégâts sur les racines. 

Pour lutter contre la mouche de la carotte, plusieurs solutions existent :

  • Associer les semis de carottes avec des plants d’ails, de poireaux, lavande ou d’oignons peut-être une bonne solution pour repousser ces insectes.
  • Mettre un tunnel ou une des voiles de protection
  • Appliquer des traitements répulsifs biologiques
Retour haut de page