Quelles sont les maladies de la carotte ?

maladies de la carotte

Parmi les légumes les plus consommés, la carotte est aussi un légume qui se cultive sans grandes difficultés dans un potager. Pourtant, quelques maladies peuvent venir nuire à notre plantation et diminuer le rendement. Nous distinguons souvent les maladies foliaires (sur les feuilles) des maladies racinaires, présentes directement sur les racines comestibles. Essentiellement, les conditions climatiques et mauvaises pratiques cultures sont responsables de l’introduction de ces maladies. Étudions plus en détail quelle sont les principales maladies de la carotte et les symptômes associés.

L’alternariose de la carotte

Le champignon Alternaria dauci provoque l’alternariose de la carotte, aussi communément nommée brûlure des feuilles. Ce champignon pathogène se conserve dans le sol. Il est favorisé par des conditions climatiques humides. L’alternariose attaque les feuilles et se remarque par l’apparition de taches brunâtres encerclées de jaune. Elle poursuit ensuite son développement jusqu’au dessèchement des feuilles touchées, donnant l’impression de brulures.

La fonte des semis

La fonte des semis est une maladie cryptogamique, causée par des champignons pathogènes, tels que Pythium, Fusarium, Rhizoctonia, … Ces champignons sont présents dans le sol, encouragés par un excès d’humidité. Le risque est fort si le semis de la carotte se fait pendant une période très humide. L’attaque par la fonte des semis s’observe principalement après la levée, sur les plantules, même si elle commence généralement avant, sur la graine ou la racine. La tige va mollir et s’affaisser jusqu’à son pourrissement. On dit qu’elle fond, d’où le nom de fonte des semis.

Maladie Cavity-spot (maladie de la tache)

La maladie de la tache est provoquée par des champignons du genre Pythium. Elle se manifeste dans un premier temps par l’apparition de taches puis de lésions elliptiques, souvent en début de culture de la carotte. Cela est suivi de fendillements, ensuite d’éclatements longitudinaux des tissus lors du grossissement des racines. Cavity spot est une maladie qui va surtout nuire à l’aspect visuel et gustatif de la carotte mais qui ne nuit pas systématiquement au rendement de la culture. Le problème est que ces cavités peuvent être une porte d’entrée pour d’autres bactéries et agents pathogènes. Cette maladie est favorisée par un sol mal drainé, fatigué et par une mauvaise rotation des cultures.

À lire également : mouche de la carotte

La maladie de la bague

La bague de la carotte est provoquée par Phytophtora megasperma, un champignon qui peut hiverner dans le sol plusieurs années de suite, sous l’aspect d’oospores. Les rangs de carotte peuvent être contaminés en automne, avec l’apparition de tâches vitreuses, qui se développent jusqu’à former comme un anneau brun-noir autour de la racine. L’évolution amène parfois en hiver (vers janvier ou février) à une pourriture qui va alors s’étendre sur toute la racine.

Pour l’éviter, une bonne rotation des cultures est conseillé. Évitons par exemple de cultiver des carottes sur la même parcelle pendant 4 ou 5 ans.

Septoriose

Nous connaissons beaucoup cette maladie fongique sur les cultures du blé, mais d’autres plantes sont également concernées, dont la carotte. La septoriose de la carotte est due au champignon Septoria carotae. Elle attaque les feuilles et cause sur celles-ci et les pétioles, des taches rondes qui deviennent noires peu de temps après.

Mildiou de la carotte

Le mildiou de la carotte résulte de l’action d’un champignon du nom de Plasmopara nivea. Lorsque la feuille en est atteinte, elle porte des taches jaunes à sa surface supérieure. Sur la face inférieure est observé comme un duvet blanchâtre. L’évolution de la maladie conduit à un dessèchement plutôt rapide des feuilles de carottes affectées. 

Oïdium de la carotte

L’Oïdium de la carotte est provoqué par deux types de champignons. Il s’agit majoritairement de Erysiphe heraclei et parfois de Leveillula taurica, dans les régions plus chaudes. Pour Erysiphe heraclei, les dégâts sont remarqués par des taches poudreuses blanches sur les faces supérieures des feuilles. Concernant Leveillula taurica, les symptômes sont différents sur les deux faces. La face supérieure voit l’apparition de taches jaunes tandis qu’un aspect duveteux blanchâtre est visible sur la face inférieure.

Dans les deux cas, une chute des rendements est à prévoir en cas d’infection. Un climat chaud cumulé à une humidité nocturne sont deux facteurs susceptibles de favoriser le développement de l’oïdium de la carotte.

Rhizoctone violet de la carotte

Le rhizoctone violet de la carotte s’attaque à différents légumes du potager comme la carotte mais aussi les pommes de terre, l’asperge ou la betterave. C’est une maladie racinaire que l’on doit à des champignons du genre Rhizoctonia. Ce sont souvent les plus jeunes plants de carotte qui sont touchés, la maladie va ensuite continuer son évolution jusqu’à la récolte. Les dégâts sont l’appart d’une pourriture marquée de filaments violets, d’abord sèche puis de plus en plus molle. C’est malheureusement un champignon dont il est très difficile de se débarrasser, qui peut vivre profondément dans le sol sous l’aspect de sclérotes, pendant de très nombreuses années. 

Pourriture blanche de la carotte

La pourriture blanche de la carotte est une maladie cryptogamique que l’on doit au champignon Sclerotinia sclerotiorum. Il peut aussi vivre longtemps dans le sol sous forme de sclérotes, et donc contaminés plusieurs années de suite les plants de carotte, d’où l’importance d’une rotation des cultures efficace. Sa particularité est qu’il peut aussi bien provoquer des dégâts lors de la culture que pendant la conservation. Les hivers doux, terres humides et mal drainées, et l’excès d’azote sont des facteurs qui augmentent les risques. Les symptômes sont facilement reconnaissables d’abord un flétrissement des pétioles puis le développement d’un mycélium cotonneux blanc sur la racine.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page