Comment connaître la nature de son sol ?

nature du sol

La qualité du sol est essentielle pour la bonne culture de vos plantes. Chaque plante, potagère, arbre, fruitier, herbes, plantes ornementales… poussent dans un type de sol particulier. C’est pourquoi la connaissance de la terre qui constitue son potager, son verger ou son jardin est un savoir-faire primordial. Dans cet article, nous vous en disons plus sur les différents types ainsi que des conseils pour identifier et connaître la nature de son sol. En tant que jardinier, ce savoir vous permettra d’adapter vos plantations et de le corriger.

Le sol est un ensemble vivant et complexe. Il est important de savoir qu’il existe différentes terres (sableuse, argileuse ou calcaire). Chacune présente des qualités et des défauts.

Reconnaître un sol sableux

Les sols sableux ont une structure grossière. Pour l’identifier, prenez une poignée de terre dans la main. Si la terre semble s’effriter lorsque vous la frottez entre les doigts, un peu à la manière de sable ou de poussière, c’est qu’il s’agit d’un sol sableux.

Une terre sableuse est souvent considérée comme pauvre. L’apport de matières organiques et l’application d’un paillage lors de la culture sera d’une grande aide pour enrichir ce sol. Sa structure sableuse accélère l’évaporation de l’eau, il tend à s’assécher rapidement. Veillez donc à adapter l’arrosage pour éviter d’avoir un sol trop sec.

Un sol sablonneux est en revanche considéré comme facile à travailler, quelque soit la saison. Il est bien drainé et aéré. Il se réchauffe rapidement au printemps et peut être exploité plus tôt que les autres sols. C’est pour cela qu’il est apprécié pour la culture des légumes primeurs.

Reconnaître un sol calcaire

Le sol calcaire est une terre sèche et légère. Elle peut être reconnaissable à sa couleur claire et pâle, grise ou blanchâtre. Pierreuse ou poudreuse, elle est friable lorsqu’on la prend dans ses mains. Lorsqu’il a plu, les terres calcaires deviennent collantes, boueuses et plus compactes.

Une astuce de jardinier pour l’identifier est de prélever un peu de terre, de la placer dans un verre et de verser du vinaigre d’alcool blanc. Si de la mousse se forme, c’est que votre sol est bien calcaire.

Un sol calcaire est dit alcalin, c’est-à-dire qu’il a un Ph de 7 ou supérieur, a contrario d’un sol acide qui possède lui un Ph inférieur à 7. Certaines plantes ne pourront donc pas y pousser à l’image de celles qui préfèrent les terres de bruyères. De plus, il se dessèche rapidement et peut être pauvre en matière organique.

Il est possible de venir améliorer ce sol en apportant des engrais organiques (fumier, compost). Ils seront facilement assimilables par ce sol. Le semis d’engrais verts en complément pourra aussi être bénéfique. Enfin, un paillage permettra à la fois de mieux conserver l’humidité et d’apporter des éléments nutritifs, en se décomposant progressivement.

=> Lire également : comment mesurer le pH du sol ?

Reconnaître un sol argileux

Le sol argileux est humide, il est compact. On parle aussi de sol lourd. Cette terre colle aux doigts lorsqu’on l’a manipule humide. Par temps sec, elle est compacte.

Elle manque rapidement d’air et de perméabilité. Elle retient en effet l’humidité, mais sa composition de petites particules la rend asphyxiante. C’est pourquoi le drainage est souvent mauvais avec ce type de terre, et qu’une correction s’impose.

La préparation du sol et les différentes actions (bêchage, désherbage, plantation) sont rendues un peu plus compliquées.

Cette terre a cependant l’avantage d’être fertile. Sous réserve d’être bien travaillée, grâce à l’apport d’un amendement, elle peut créer de bonnes conditions de culture.

Reconnaître un sol limoneux

Le sol limoneux est le plus simple à travailler. Il a l’avantage d’être léger et d’avoir une retenue d’eau correcte. Se réchauffant vite au printemps, il s’avère fertile, permettant de cultiver de nombreux végétaux.

Mouillé, il colle aux doigts, sans pour autant former un boudin compact. Sec, il a une structure plutôt poudreuse voir sableuse.

Il devra être bien entretenu pour conserver toutes ses qualités. L’arrosage doit être surveillé tout comme les pluies. L’eau en trop forte abondance entraîne une forme de croute en surface de cette terre, qui empêchera le développement des jeunes plantes.

Il est également recommandé de le protéger avec un paillage et d’apporter un engrais après pour pallier ses éventuelles carences en humus et calcium.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page