Comment mesurer le pH d’un sol ?

mesurer le ph du sol

La connaissance du pH du sol de son jardin est fondamental pour réussir la culture des végétaux. Au même titre que la nature du sol (argileux, sableux, calcaire), il détermine les plantations et choix techniques de votre jardinage. Évaluer le pH de son sol, c’est savoir si son sol est acide, neutre ou alcalin, et de prendre les mesures pour le corriger si nécessaire. Découvrons dans cet article ce qu’est le pH, quelles méthodes utiliser pour le mesurer ainsi que quelques conseils pour le corriger.

Définition du pH

Le pH pour potentiel Hydrogène est un indicateur qui mesure la concentration des ions hydrogène présents dans la terre. Il évalue son degré d’acidité ou d’alcalinité, conditionnant le choix des plantes à cultiver. Le pH est en effet déterminant, car il agit sur la qualité de la terre ainsi que sur la disponibilité des nutriments pour les plantes.

Cette mesure qui s’échelonne de 0 à 14. Évalué à 7, le pH est considéré comme neutre. Plus généralement, nous considérons les terres ayant un indice entre 6,2 et 7,4 comme des sols neutres, et qui pourront recevoir différentes sortes de cultures sans trop de difficultés.

En dessous d’un pH de 7, le sol est dit acide. Les conséquences sont une mauvaise absorption par les plantes des nutriments, dont le phosphate et la potasse ainsi que des oligo-éléments.

 Supérieur à 7, il est au contraire considéré comme alcalin : nous parlons également de sol calcaire ou basique.

Notons que le pH et la nature du sol sont intimement liées. Les sols sableux sont soit acides, soit alcalins. Les sols argileux sont habituellement neutres ou alcalins.

Comment mesurer le PH d’un sol ?

Plusieurs méthodes existent pour mesurer le pH du sol de son jardin.

Test de colorimétrie en kit

Des kits prêts à l’emploi existent en ligne et sur les jardineries pour tester en quelques minutes le pH de son jardin. Ce sont ce que l’on appelle des tests de colorimétrie ou papier pH, très simples à utiliser. Il suffit d’aller chercher de la terre à quelques centimètres de profondeur, de placer cette terre dans un flacon et de remplir avec un liquide réactif fourni. La coloration de l’eau indiquera alors le pH.

Ces tests ont l’avantage d’être pas chers (moins de 20€), rapides et faciles d’utilisation.

Utilisation d’un pHmètre

Des pHmètres sont aussi disponibles. Leur cout est un peu plus élevé. Il s’agit d’une sonde qui permet de calculer le pH du sol. Ils sont un peu plus chers, mais permettent de réaliser plus de tests contrairement à ceux en kits.

Test en laboratoire

Si vous souhaitez obtenir des résultats plus précis, il est également possible de réaliser une analyse, effectuée par un laboratoire spécialisé. Cette analyse sera plus détaillée et pourra aussi faire l’objet de recommandations sur les caractéristiques, possibilités de rééquilibrage et d’amélioration du pH.

Test avec du vinaigre

Un simple test permet de connaître l’acidité du sol. Sur un échantillon de terre sélectionné par votre soin, versez plusieurs gouttes de vinaigre. Observez la réaction : si une effervescence se produit, cela veut dire que le pH est élevé et que votre sol est plutôt calcaire.

Observation de la flore

L’observation de flore et de la présence de certains végétaux est une bonne indication concernant l’acidité d’un sol. Nous parlons de plantes bio-indicatrices. Elles mériteraient d’ailleurs un article à elles-seules. Par exemple, la présence de bruyère ou de prêle sauvage indique une terre acide (pH < 7). Au contraire, la présence de chicorée sauvage, de la reine-des-prés ou de vivaces géraniums révèlent une terre alcaline (pH > 7)

Conseils sur les tests du pH dans un jardin

Les jardiniers professionnels et spécialistes recommandent souvent de mesurer plusieurs échantillons d’une parcelle. Il est en effet possible de noter des différences d’un endroit à autre d’un même jardin.

Correction du sol

Vous avez mesuré le pH du sol et souhaitez agir pour corriger son acidité ? Retrouvez quelques conseils.

Sol trop acide

Le chaulage est une pratique agricole qui consiste à apporter de la chaux à la terre grâce à des amendements calciques ou magnésiums. Cette apport de chaux est un processus lent qui se réalise plutôt par des apports en petite quantité et de manière régulière. Il a pour but d’augmenter le pH et d’améliorer la structure et la qualité du sol.

Sol trop alcalin

Notons qu’il est plus difficile de diminuer le pH d’un sol plutôt que de l’augmenter. Cette opération s’effectue dans le temps, sur la durée, par l’apport de compost et de fumier. Cela s’accompagne d’un bon entretien de la terre et d’apports réguliers d’engrais organiques pour garantir petit à petit l’équilibre du sol du jardin.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page