Hyponomeute du pommier

hyponomeute du pommier

L’hyponomeute du pommier (Yponomeuta malinella) aussi appelé teigne du pommier est un papillon qui infeste occasionnellement les pommiers. Ses chenilles sont facilement reconnaissables, agglutinées en groupe dans l’arbre et protégées par un cocon de soie tissée. Découvrons plus en détail cet insecte, les risques pour le verger et des méthodes de lutte biologique.

Description de l’hyponomeute du pommier

Yponomeuta malinella est un lépidoptère de la famille des Yponomeutidae. Il est répandu sur une bonne partie du continent Européen, ainsi qu’en Asie et en Amérique du Nord.

L’adulte est un papillon avec une envergure qui peut aller jusqu’à 20 mm. Ses ailes antérieures sont blanches et ponctués de multiples points noirs. Les ailes postérieures sont grises. Sa tête est blanche tout comme ses deux antennes. À noter que l’imago peut être confondu d’autres espèces du genre Yponomeuta comme l’hypnomeute du cerisier (Yponomeuta padella), le grand hyponomeute du fusain (Yponomeuta cagnagella) ou encore l’hyponomeute du faux-merisier (Yponomeuta mahalebella).

La larve est une chenille qui se développera jusqu’à atteindre 1,5 à 2 cm de longueur. Sa tête est noire, son corps, lui, est jaunâtre et avec des rangées de points noirs.

Cycle de vie

Le papillon hyponomeute du pommier a une activité principalement nocturne et estivale. Il vole généralement de juin à août. Après reproduction, les femelles iront pondre leurs œufs sur les rameaux des arbres hôtes. Une femelle peut pondre jusqu’à 70 œufs. 

Environ 15 jours plus tard, c’est l’éclosion et le commencement du stade larvaire. Les larves ne sortent pour autant pas tout de suite de l’œuf et vont hiverner (diapause) tout l’automne et l’hiver, et attendre le printemps pour sortir et nourrir. Elles prennent la direction des feuilles les plus proches. Ces larves sont dites grégaires, c’est-à-dire qu’elles vivent en groupe. Elles se regroupent en effet dans un cocon créé à partir de feuilles et de soie.

Elles vont continuer à se développer jusqu’à devenir des chrysalide, cette nymphose ayant lieu vers mai juin. Des papillons adultes émergeront ensuite.

Il y a une génération par an.

nid de chenilles dans l'arbre

Plantes hôtes

Yponomeuta malinella est connu pour être un ravageur du pommier. Cet insecte peut aussi être présent sur les pruniers.

Dégâts et symptômes

Les chenilles de l’hyponomeute du pommier sont les seules responsables des dégâts. Regroupées en nids de plusieurs individus, elles s’y nourrissent à l’intérieur des feuilles et des bourgeons. Le risque principal pour le pommier est une défoliation et une perte de rendement si l’attaque est importante et que plusieurs cocons sont présents dans l’arbre.

Néanmoins, les attaques restent rares. Et les nids, peu discrets, sont faciles à repérer et identifier.

Quels moyens de lutte contre l’hyponomeute du pommier ?

Contrôlez d’abord la présence des nids. Ils sont généralement reconnaissables assez facilement et gros comme une balle de tennis à peu près. Retirez et supprimez les nids en les brûlants.

Encouragez la présence des prédateurs de l’hyponomeute du pommier. Les oiseaux affectionnent les chenilles. L’installation de nichoirs à oiseaux à proximité du verger ou d’hôtels à insectes font partie des méthodes de prévention.

D’autres méthodes de lutte biologique peuvent être envisagées, à confirmer avec un spécialiste : 

  • l’usage de piège à phéromones
  • l’utilisation d’un insecticide biologique de type Bacillus thuringiensis.
Partagez l'article

Partagez votre expérience

Vous êtes passionné de jardinage ? Amoureux des plantes ou des animaux ?
Partagez vos connaissances en écrivant sur Mondo Jardin.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour en haut