Ravageurs du rosier

ravageurs du rosier

Les ennemis du rosier sont multiples. Maladies et ravageurs sont de potentielles menaces pour cet arbuste. Les protéger est donc important afin d’assurer leur bonne santé. Pour ce qui est des ravageurs, il en existe des connus tels que les pucerons, mais aussi des nuisibles un peu moins célèbres. Découvrons qui ils sont, quels sont les dégâts et comment les identifier.

Pucerons du rosier

Les pucerons sont des insectes piqueurs suceurs, appartenant à l’ordre des hémiptères. Le puceron inféodé au rosier est Macrosiphum rosae L. Il s’agit d’un puceron qui peut être de couleur verte ou rose.

Après avoir piqué le tissu du végétal, il va sucer la sève grâce à une espèce de trompe. Si leur population est nombreuse, ils peuvent ralentir la croissance du rosier, et s’avèrent alors redoutables pour les plus jeunes arbustes.

Sa présence est facilement détectable. Vous observerez sur les tiges du rosier de véritables colonies de pucerons verdâtres ou rosâtres.

Le puceron du rosier peut avoir plusieurs générations qui se succèdent lors de la belle saison. Sa multiplication est soumise à plusieurs facteurs :

  • la chaleur et la sécheresse qui encourage son développement
  • la présence de prédateurs naturels comme la coccinelle ou les syrphes.

Si vous constatez sa présence, essayez d’abord d’en supprimer un maximum à la main. Les prédateurs naturels prendront alors le relais. Si la colonie de pucerons est trop nombreuse, essayez d’appliquer un traitement répulsif biologique et naturel.

Mineuses du rosier

Malgré son apparence, la mineuse du rosier n’est pas une chenille. Il s’agit plutôt d’une larve. Les mineuses du rosier sont des ravageurs connus de cet arbuste, car elles y creusent des galeries. Elles ont une couleur jaunâtre, avec une tête brune. À partir du mois de mai, les adultes, sortes de petites abeilles ou mouches, s’envolent. On remarque une coloration particulière sur les feuilles, à cause de ces galeries creusées. Il est conseillé d’éliminer et de brûler les parties atteintes du rosier.

Cochenille

Les cochenilles (Coccoidea) sont des ravageurs de diverses cultures, touchant autant les plantes d’extérieur que les plantes du jardin. Le rosier est également concerné. La cochenille est un insecte de la famille des hémiptères. Elles sont invasives et ont un grand appétit. Les cochenilles sont dotées d’un rostrum, lui permettant d’aspirer la sève des végétaux, affaiblissant ainsi la plante.

On la retrouve sur les différents types de rosier, notamment les tiges des rosiers grimpants. Surveillez donc régulièrement vos arbustes pour essayer de détecter cet insecte qui est parfois très bien caché.

Son corps est ovale et recouvert d’une sorte de duvet cotonneux blanchâtre, d’où son appellation courante de cochenille farineuse.

Tenthrèdes

La tenthrède adulte ressemble à une guêpe. On la connait également sous le nom commun de mouche à scie. C’est sa larve, une « fausse-chenille » qui va se nourrir des feuilles du rosier. Il existe plusieurs espèces dont Arge Pagana. Leur apparence varie en fonction de l’espèce, mais beaucoup ont un corps vert clair avec une tête plus foncée. Elles vivent en groupe, causant des dégâts principalement esthétiques. Nombreuses, elles pourront débarrasser le rosier de beaucoup de ses feuilles

Mégachiles

Les mégachiles sont un autre ravageur du rosier. Il s’agit d’une abeille solitaire au corps un peu plus ramassé. Les dégâts causés sont faciles à identifier par la présence de trous en formes de demi-lune, au niveau des limbes de la feuille du rosier. Ces trous sont nets et circulaires, comme si la feuille avait été poinçonnée. Cela est du mégachiles, des abeilles qui découpent les feuilles de plusieurs arbres et arbustes.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page