Rat taupier et campagnol terrestre

rat taupier ravageur

Le rat taupier, couramment appelé Campagnol terrestre est un petit rongeur répandu en Europe et en France. Il aime les sols humides et frais, ce qui fait qu’on le retrouve souvent dans le nord du pays. Considéré comme un ravageur du jardin, il produit des dégâts importants, notamment à cause des galeries qu’il y creuse et des racines des végétaux qu’il mange. Zoom sur le rat taupier, son cycle de vie et les méthodes pour lutter biologiquement.

Description du rat taupier : comment le reconnaître​

Outre son nom scientifique de Arvicola amphibius, le rat taupier a plusieurs appellations communes dont notamment :

  • campagnol terrestre
  • rat d’eau
  • rat nageur
  • campagnol nageur

C’est un mammifère rongeur qui appartient à la famille des Cricetidae. Ce petit animal mesure entre 12 et 22 cm, et jusqu’à 30 cm en comptant sa fine queue. Son corps est trapu et rond, il possède de petits yeux noirs et circulaires. Ses courtes oreilles dépassent légèrement tout comme son museau. Il pèse entre 150 et 300 grammes et est reconnaissable à son pelage brun roussâtre ou noirâtre.

rat taupier

Cycle de vie du campagnol terrestre​

Habitat

Le rat taupier est un rongeur souterrain. Son habitat est donc le sol dans lequel il va creuser des galeries souterraines énergiquement à l’aide de ses incisives tranchantes et du mouvement de ses pattes. Sa présence est notamment détectée dans les berges, prairies, jardins et vergers, où il trouvera sa nourriture. Les galeries souterraines s’articulent sur plusieurs niveaux de profondeurs, atteignant des dizaines et des dizaines de mètres.

La détection de leur présence peut notamment se réaliser grâce aux taupinières faites par ce rongeur. Des monticules de terre fine sont dispersés ici et là, laissant deviner la présence d’un réseau de galeries. On différencie ainsi ces trous et rejets de terres à leur rapprochement et à leur éparpillement désordonné, contrairement aux taupinières des taupes qui sont souvent alignées.

Reproduction​

Le campagnol terrestre vit jusqu’à un an. Il a la particularité de se reproduire très vite, ce qui engendre une pullulation excessive s’il n’est pas confronté à ses prédateurs naturels (loup, hermine, belette, renard,…). Dans une portée, la femelle peut donner naissance jusqu’à 5 petits. C’est beaucoup si l’on considère que la femelle campagnol peut avoir jusqu’à 6 portées par an. La gestation du 3 semaines. Le petit campagnol atteint l’âge adulte à 4 semaines et sa maturité sexuelle à environ 2 mois.

Alimentation

La rat taupier est un végétarien herbivore. Il raffole de toutes les parties souterraines des végétaux. Bulbes, rhizomes, racines et tubercules font partie de son alimentation.

Dégâts au jardin et au potager​

Disons le tout de suite, le rat taupier n’est pas le meilleur ami du jardinier. Il bien-sûr les dégâts fait à la pelouse et au terrain du jardin, provoqués par les monticules de terre disséminés un peu partout. Mais surtout, il cause de grands dégâts sur de nombreuses plantes. En s’attaquant aux racines des légumineuses, légumes (poireaux, carottes,…) et arbres fruitiers, il provoque une chute de rendement des cultures pouvant même à terme la mort d’arbres et plantes.

Autre problème : un animal vecteur de maladies​

Hormis les attaques faites aux plantes du jardin, l’autre problématique du campagnol – et des rongeurs d’une manière générale – est qu’il est susceptible de transmettre des maladies. Il faut savoir que nos chats et chiens de compagnies sont de potentiels prédateurs du rat taupier. La transmission de virus à l’homme peut malheureusement s’effectuer via nos animaux de compagnie. Ce sont des maladies graves comme l’échinococcose, la tularémie ou la trichinose.

Autre problème : un animal vecteur de maladies​

Identifier la présence de ce nuisible​

La première chose à faire est de détecter la présence. Pour cela, des faisceaux d’indice doivent vous permettre d’identifier sa présence donc notamment : monticules de terre, dépérissement d’arbres d’ornements et arbres fruitiers, dégâts fait aux racines des légumes du potager.

Prévenir l’arrivée des campagnols​

Pour la lutte, on distingue les méthodes préventives et curatives. Si le jardin n’est pas encore infesté par ces ravageurs, toute action visant à empêcher leur venue sera bonne à mettre en place comme par exemple :

  • ✅  Faucher l’herbe : l’herbe trop haute au jardin permet aux rongeurs de se cacher facilement des prédateurs
  • Éliminer les fruits et légumes après la saison : ils attirent les rats taupiers qui y voient une alimentation facile
  • Favoriser l’installation des prédateurs naturels dès que possible : ce n’est pas toujours simple car les prédateurs du rat taupier sont des animaux sauvages. Mais à la campagne, il est possible de mettre des abris qui pourront accueillir les belettes et hermines. Des nichoirs pour les rapaces sont également une bonne solution.

Se débarrasser des rats taupiers​

Des répulsifs naturels peuvent être appliqués pour repousser les rats taupiers en traitement biologique. Il faut absolument éviter d’utiliser des produits de type poisons qui risquent de tuer les prédateurs naturels du campagnol mais aussi vos animaux de compagnie. Voici quelques méthodes de lutte :

  • ✅  purin de sureau : une solution biologique réalisée à partir de macération des feuilles de l’arbuste de sureau, qui a un effet répulsif.
  • ✅  tourteau de ricin (à enfouir dans le trou de la galerie)
  • ✅  pièges à cylindre aussi nommé guillotine (attention à ce piège car celui-ci peut aussi attraper l’hermine).
Retour haut de page