Quelle bêche choisir ?

choisir sa bêche

Vous envisagez de vous équiper d’une bêche solide, fonctionnelle et facile à manier pour les travaux du jardin ? Dans la trousse à outil du jardinier, la bêche est probablement l’un des instruments les plus importants. Nous vous proposons un guide pratique pour choisir une bêche de qualité.

Qu’est-ce qu’une bêche ? 

La bêche est un outil indispensable du jardinier.  Servant à travailler le sol, elle fait partie des instruments aratoires manuels. Elle est couramment utilisée pour diverses actions que nous détaillerons un plus loin.

Il existe plusieurs types, matières et modèles de bêche. Traditionnellement, la bêche est dotée d’une lame en acier et d’un manche en bois. La lame est quadrangulaire avec une forme rectangulaire ou carrée. Elle est coupante et plate, ce qui lui permet de remplir d’autres fonctions que celle de retourner la terre.

La bêche est donc un outil manuel, qui s’utilisera en exerçant une pression avec le pied. Une bonne bêche devra ainsi avoir au moins les qualités suivantes :

  • bonne pénétration dans le sol
  • force de traction importante
  • solidité

À quoi ça sert ?

La bêche n’est pas que l’outil bête et méchant qui sert à travailler la terre. Elle pourra, dans certains cas, servir, déraciner, déplacer la terre ou le compost, enfouir un amendement, voir creuser des trous et trous. Sa lame est tranchante, c’est pour cela qu’elle peut être utilisée pour fendre les racines.

Bien sûr, sa fonction première est d’ameublir le sol, c’est pour cela qu’elle a été inventée, afin de réaliser ce que l’on nomme le bêchage. Nous l’utilisons donc principalement au jardin pour retourner et labourer la terre, dans le but de préparer le potager par exemple.

Les différents types de bêche

Avant de choisir votre bêche, une petite réflexion s’impose. Nous devons nous poser les bonnes questions car plusieurs sortes de bêches sont disponibles sur le marché. À quoi la bêche va vous servir ? Dans quel sol l’utiliserez-vous ? Toutes les réponses à ces questions influenceront le choix de l’outil le mieux adapté à votre besoin. Passons en revue les divers modèles de bêche.

Bêche plate

C’est la bêche traditionnelle avec son fer plat et son manche d’une longueur qui dépendra des modèles. Le fer est coupant. Il peut être doté d’un rebord, sur lequel le jardinier peut appuyer plus facilement son pied pour effectuer la poussée. C’est celle que l’on utilise pour la plupart des sols légers.

Fourche à bêcher

La fourche bêche est un outil un peu différent, qui peut rendre bien des services. Son extrémité est constituée de dents longues. Elle permettra de travailler les terres pierreuses, argileuses, compactes et dures, là où la bêche plate traditionnelle sera beaucoup plus difficile à se montrer efficace.

La fourche à bêche a plusieurs atouts non négligeables. Grâce à ses dents, elle s’enfonce plus aisément dans les sols difficiles à ameublir et va morceler la terre compacte. De plus, contrairement à la bêche avec fer plat, elle ne découpera pas les lombrics présents dans le sol, des vers essentiels pour l’activité biologique du sol.

Notons que la fourche à bêcher est disponible avec un nombre de dents variable, de 3 à 5 dents habituellement. Nous considérons souvent que plus il y a de dents, plus la fourche bêche pourra pénétrer les sols compliqués.

fourche à bêcher
Exemple d’une fourche à bêcher avec 4 dents

Louchet

Le louchet est l’alter ego de la bêche plate mais en plus solide ! On peut le distinguer visuellement grâce l’emmanchement plus long. Le louchet est généralement équipé de ce que l’on nomme un emmanchement à plume, avec une pièce métallique soudée sur le fer et rivetée sur le manche, et qui vient solidifier l’ensemble.

Il est coutume de dire qu’un bon louchet est incassable. Avec un meilleur maintien et une meilleure résistance, il permettra d’effectuer un travail sur les terres plus en profondeur. Beaucoup de pépiniéristes et arboriculteurs l’utilisent aussi pour arracher les racines des arbres.

louchets
Exemple de louchets

Bêche automatique

La bêche automatique, que l’on connait également sous le nom de La Perrette, est un outil ingénieux, de fabrication française, dont la promesse est de travailler le sol avec moins d’efforts et des risques diminués de mal de dos. Cet outil est équipé d’un manche ajustable en hauteur, de poignées tournantes, d’une pédale et d’une extrémité interchangeable (une fourche ou une lame).

C’est grâce au mécanisme de la pédale, que le travail du jardinier est simplifié. Il n’y a pas besoin de se baisser pour retourner la terre. Au retour de l’enfouissement, la lame ou la fourche se lève et effectue une rotation pour déverser la terre.

Bêche coupe racine

Un peu plus rare, ce type de bêche est un outil polyvalent. Sa particularité est qu’elle est dotée d’une lame triangulaire en forme de V, avec à chaque extrémité des scies. Selon les modèles, elle pourra être utilisée pour le bêchage classique ainsi que pour scier les racines des arbustes et arbres.

Quels matériaux ?

Les matériaux qui constituent l’outil sont un élément à prendre en compte. Ils déterminent la robustesse et la résistance de la bêche.

Concernant la tête, elle sera souvent en acier trempé ou en acier carbone. Ces matériaux sont conçus pour durer et résister à l’humidité. Nous penserons malgré tout à stocker à l’abri la bêche après utilisation. L’entretien de la lame sera aussi à assurer dans le temps, en particulier pour celles tranchantes. Après quelques années d’utilisation, il faudra vérifier que le tranchant n’est pas ébréché, et si nécessaire, un affûtage sera de rigueur.

Pour ce qui est du manche, il y a plusieurs possibilités :

  • bois : c’est le plus courant. Il est solide, résistant et à un prix très correct. On aime aussi son esthétique qui rappelle les outils traditionnels. Pour une bêche, les essences de bois conseillées sont généralement le frêne ou le hêtre.
  • Composite : une matière synthétique, plus léger que le bois mais aussi un peu plus robuste.
  • Fibre de verre : c’est considéré comme le top du top pour les manches de bêche et de louchet. Si bien que certains parlent même de bêches avec manche incassable. Dans certains modèles, la fibre de verre pourra être uniquement le noyau du manche, entouré ensuite d’une matière synthétique autre comme le PVC ou le polyamide. Une bêche en fibre de verre sera ainsi un outil un peu plus lourd mais également plus performant.

6 conseils pour choisir votre bêche

Outre le type de bêche et les matériaux, l’outil devrait être aussi choisi en fonction de l’usage que l’on en fait et de ses fonctionnalités. Voici six conseils à ce propos :

L’importance de l’emmanchement

L’emmanchement est la partie où se rejoignent le fer et le manche. Il est crucial quant à la stabilité et au maintien de la bêche. Plusieurs emmanchements existent comme la douille vissée, la plume (très stable) ou la soie (moins adaptée aux bêches). Pour les bêches que l’on utilise rarement, la douille simple vissée conviendra sans difficultés. Pour un usage plus intensif ou des sols plus durs, l’emmanchement à plus est préconisé.

Longueur du manche

La longueur du manche doit être adaptée à votre taille. Si le manche est trop court ou trop long, vous effectuerez de mauvais mouvements qui peuvent causer des courbatures, mal de dos ou un détérioration de l’outil.

L’objectif est de garder le manche bien droit lorsqu’on l’utilise sans avoir besoin de se baisser, afin de soulager votre dos. 

Repose-pied

Les bêches modernes ont fréquemment un rebord sur l’arrête de la lame, de part et d’autre de l’emmanchement. Et c’est tant mieux ! La pression faite avec le pied sera ainsi plus confortable, plus efficace et sollicitera moins votre dos. Si votre bêche n’a pas ces petits repose-pieds, assurez-vous d’avoir des chaussures avec des semelles costaudes.

Poignée

En parcourant les différents magasins et jardineries, vous vous apercevrez rapidement que les bêches n’ont pas toutes les mêmes manches. Il y a d’abord les classiques manches en pommeau. Il existe également les poignées en D, plus ergonomiques et qui permettent aussi une d’appliquer une pression plus puissante.

En fonction du sol

La bêche est aussi choisie en fonction la nature et du type de sol. Dans un sol caillouteux ou argileux, la fourche bêche est plus compétente. Dans un sol lourd, nous utilisons une bêche plus lourde ou un louchet. Dans les sols légers, une bêche basique fera amplement l’affaire.

Poids

Une fausse bonne idée voudrait que qu’une bêche plus légère est plus facile à manier. La légèreté n’est au contraire en rien un gage de facilité. La preuve en est avec les louchets, souvent plus lourds, et qui permettent un travail plus précis. Le poids ne doit donc pas forcément rentrer en compte pour la sélection d’une bêche manuelle.

jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page