Quel bois pour un abri de jardin ?

quel bois pour abri de jardin

Simple cabanon, cabane pour le rangement ou chalet aménageable, l’abri de jardin en bois est utilisé à toutes les sauces dans un extérieur. Le bois séduit autant par son aspect naturel et authentique que par sa solidité. Il ne présente que peu d’inconvénients si ce n’est l’entretien régulier qu’il requiert. Choisir le bon bois est ainsi essentiel pour assurer une bonne tenue dans le temps. N’oublions pas que l’abri est soumis aux aléas climatiques, à l’humidité, aux ravageurs et aux variations de température. Et à ce petit jeu, tous les bois n’ont pas la même endurance et capacité à résister. Découvrons quels sont les bois recommandés pour la construction ou l’achat d’un abri en bois.

Les meilleures essences de bois

En France, les constructeurs commercialisent principalement trois essences, reconnues pour leur bonne résistance.

L’épicéa :

L’épicéa est un arbre résineux qui pousse dans les régions froides du Nord de l’Europe. Il est habitué aux climats rigoureux, il pousse lentement, ce qui permet une densité des fibres élevées, gage d’une solidité remarquable. Il a une bonne résistance naturelle à l’humidité et aux insectes, mais demandent bien entendu un traitement spécifique pour le rendre totalement protégé. Vous trouverez ainsi beaucoup d’abris de jardin en bois d’épicéa, car celui-ci est relativement facile à travailler.

Le pin :

Arbre résineux comme l’épicéa, le pin est aussi employé pour l’ossature des abris et chalets. Il doit cependant être traité en profondeur pour devenir un matériau de construction pérenne. Cela visera à le rendre résistant à l’humidité, aux champignons et insectes. Il a un prix souvent un peu moins élevé que d’autres essences, ce qui en fait un bon rapport qualité prix.

Le douglas :

C’est un bois haut de gamme pour la construction d’ossatures de toutes sortes. Pour les abris de jardin, il est apprécié pour sa durabilité. Il est peu sensible aux insectes xylophages, possède des propriétés mécaniques remarquables excellentes et une résistance efficace contre les champignons et l’humidité. En conséquence, un abri en Douglas sera un peu plus cher que le pin ou l’épicéa. Il est également apprécié pour sa teinte chaleureuse et naturelle.

Il faut aussi savoir que d’autres bois sont utilisables. Plus généralement, ce sont toutes les essences utilisées pour les charpentes et constructions extérieures (hêtre, chêne, cèdre, mélèze) ainsi que des bois exotiques (teck, iroko). Leur utilisation est cependant plus rare pour la fabrication des structures de chalets de jardin ou des pergolas en bois.

L’importance de l’épaisseur du bois

Le choix de l’essence du bois ne fait pas tout. L’épaisseur des panneaux ou des madriers se révèlent aussi déterminante. Plus l’épaisseur est importante, plus votre abri de jardin sera étanche et résistant. A prendre note donc, quand vous verrez les différentes épaisseurs de madriers : 16, 18, 33, 44 mm.

Quel traitement ?

Un traitement est souvent obligatoire pour garantir la résistance idéale du bois face aux agressions extérieures (chaleur, froid, pluie, insectes, moisissures). Différents types de traitements peuvent être appliqués.

Chez les constructeurs, nous distinguons principalement deux grands traitements :

  • Traitement autoclave : cela permet de traiter les bois non imputrescibles, pour le protéger de de tous ces risques. Le bois est inséré dans un grand tube et imprégné en profondeur d’un produit. Cette action va solidifier le bois durant de nombreuses années.
  • Traitement par Haute Température (THT) : procédé industriel où le bois est placé dans un four à très haute température, dans un environnement contrôlé. Cela va stériliser le bois et le renforcer contre les changements de températures et d’humidité. L’un des arguments en faveur du bois THT est son aspect écologique et sain, car cette technique n’utilise pas de produits chimiques.

Classification des bois

La classification des bois est un indice qui peut aussi être pris en compte pour déterminer la solidité d’un abri de jardin. Il existe 5 classes :

  • Classe 1 : bois qui doit être conserver au sec à l’abri de l’humidité. Convient uniquement pour l’intérieur.
  • Classe 2 : bois qui supporte l’humidité occasionnellement seulement. Un contact prolongé dans une atmosphère humide serait susceptible de nuire à ses performances. Ne convient donc pas pour des équipements de jardin.
  • Classe 3 : bois qui peut supporter l’humidité prolongée, mais qui ne doit pas être directement en contact avec le sol.
  • Classe 4 : bois pouvant rester au contact de l’humidité et du sol
  • Classe 5 : bois qui peut être au contact de l’eau salée (pour les pontons par exemple)
jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page