Comment se débarrasser des doryphores naturellement ?

se débarrasser naturellement des doryphores

Le doryphore est un ravageur, qui peut provoquer des dégâts catastrophiques, notamment sur la culture de la pomme de terre. Nombreuses sont les cultures de solanacées qui sont attaquées par cet insecte. Nous pouvons citer notamment les patates, les tomates, les aubergines et parfois les poivrons. Les dommages causés sont considérables, pouvant diviser par deux le rendement de ces cultures. Ce coléoptère est aussi est difficile à traiter, en raison de sa grande immunité face aux pesticides. Découvrons comment se débarrasser des doryphores naturellement à l’aide de remèdes biologiques.

Qu’est-ce que le doryphore ?

Sous son nom scientifique Leptinotarsa decemlineata, le doryphore est plus communément appelé doryphore de la pomme de terre. Cet insecte appartient à l’ordre des coléoptères. Le reconnaître est assez simple, car on le distingue facilement grâce à son ventre orange, ses élytres jaunes (ailes intérieures) ornée de rayures noires. Il mesure à peine 1 cm de longueur.

Les doryphores creusent le sol jusqu’à 40 à 45 cm de profondeur pour hiverner. Ils attendent que les conditions soient favorables pour refaire surface et commencer à se nourrir des feuilles. Leur durée de vie varie de 1 à 3 années. Après l’accouplement, la femelle doryphore peut pondre jusqu’à 700 œufs. 

Les origines géographiques du doryphore seraient sur le continent américain et plus précisément au Mexique ainsi qu’aux États-Unis. Il s’est ensuite développé, à tel point qu’il est arrivé en France et sur notre continent Européen à partir du XXème siècle.

Dégâts des doryphore sur la culture de pommes de terre

Comment lutter naturellement contre les doryphores ?

C’est à partir du printemps que le doryphore va causer des ennuis aux jardiniers, en s’attaquant aux feuilles des pommes de terre et aux autres plantations de solanacées. Longtemps, la réponse de l’homme pour combattre cet insecte a été l’utilisation de pesticides chimiques. Des insecticides sont pulvérisés sur les cultures, mais ils se montrent inefficaces voir dangereux à pour plusieurs raisons :

  • le doryphore, au fil des générations, développe des défenses immunitaires contre ces produits
  • produits peu respectueux de l’environnement qui contaminent la terre et les légumes cultivés

Force est de constater que l’industrie et la science contemporaine n’ont donc pas trouver le remède miracle pour lutter contre ce ravageur. Ce n’est pas pour autant qu’il n’existe pas de solutions et que nous devons laisser faire. On s’en remet alors à des méthodes traditionnelles, à des recettes de “grand-mère” et à des solutions biologiques qui vont permettre de se débarrasser du doryphore tout en respectant la nature. Voici quelques solutions.

Ramasser les doryphores à la main

En s’armant d’un peu de patience et de courage, ce remède naturel consiste tout simplement à effectuer un ramassage manuel des doryphores sur les plantations de pomme de terre. Utilisez un seau, dans lequel vous disposez de l’eau mélangée avec du sel. Allez ensuite ramasser les doryphores adultes puis placez-les au fond du seau dans la solution, pour éviter qu’ils ne s’échappent. Profitez-en pour ramasser les larves de doryphores, elles sont de couleur orange et souvent collées sur la face inférieure des feuilles.

Rotation des cultures

Il est recommandé de veiller à effectuer une bonne rotation des cultures. On évite ainsi de planter les pommes de terre au même endroit année après année. Cela vaut aussi pour les autres solanacées car le doryphore raffole également des aubergines, poivrons, tomates. L’idéal serait même de ne pas planter pendant au moins 3 années parce que les doryphores sont capables de se mettre en diapause, c’est-à-dire qu’il peut mettre son organisme en pause pendant une longue période, quitte à ne plus se nourrir. C’est notamment pour cela qu’il est très résistant. Ce projet de rotation de culture sur une longue durée n’est parfois pas réalisable, surtout lorsque l’on a disposition qu’une petite parcelle de terre.

Des traitements naturels à base de plantes

Une méthode traditionnelle consiste à utiliser une solution biologique à base de plantes. Les purins, infusions et décoctions sont une arme dans la main des jardiniers pour se débarrasser naturellement des doryphores. Le mieux sera d’intervenir rapidement, dès l’observation des premiers individus de coléoptères. Cela permettra de réduire une bonne partie de la population de doryphores présente sur votre culture. Ces préparations sont réalisées à partir de macérations de plantes, elles sont à diluer dans de l’eau et à pulvériser sur les cultures. Nous pouvons notamment citer :

Appliquer les bons gestes pour prévenir l’arrivée des doryphores

Il n’est pas toujours simple d’empêcher la venue des ces insectes dans les potagers et champs de pommes de terre. Outre la rotation des cultures, qu’il est difficile de respecter surtout pour un jardinier amateur, quelques bonnes pratiques peuvent être appliquées :

  • bien espacer les allées entre les plants
  • éliminer les déchets et résidus végétaux après la récolte
  • contrôler régulièrement la présence des doryphores
  • appliquer un paillage
  • planter du raifort à côté, ils ont un effet répulsif
jardinage et aménagement
Une passion du jardin

Bienvenue à tous les passionnés du jardin. Mondojardin.fr un est blog consacré au jardinage et à l'aménagement extérieur. Un espace de partage où l'on discute des plantes, techniques de jardinage, mobiliers de jardin et pleins d'autres choses. Bonne lecture.

Retour haut de page